Voyage en Inde : connaître les risques

Comme pour tout voyage dans pays lointain, il est important de connaître certain risques encourus durant votre séjour. Risques naturels, sanitaires, liés aux femmes ou encore aux déplacements, nous faisons le point dans cet article.

Les risques naturels pendant un voyage en Inde

Vous ne pouvez pas vous rendre dans une région en Inde sans prendre les informations géologiques sur votre destination. Vous devez connaître les différents risques naturels de la localité que vous visitez. Ces différents cataclysmes naturels obligent les voyageurs à bien choisir leur séjour avant d’entreprendre un voyage dans le pays. Sachez par exemple :

  • le Nord de l’Inde, surtout la zone de l’Himalaya, subit une très forte activité sismique depuis des années. Les tremblements de terre se multiplient dans la moitié boréale du pays.
  • L’État du Rajasthan connaît d’importantes précipitations entre le mois de juin et celui d’octobre. Elles occasionnent même des écoulements d’infrastructures depuis plusieurs années.
  • De plus, l’Inde n’est pas toujours épargnée par les tsunamis qui viennent de l’Asie du Sud-est.
  • Pour un séjour en sécurité, renseignez-vous sur les épisodes de mousson. Elles occasionnent souvent des glissements de terrains et des inondations. Dans les régions côtières, la population indienne subit les ravages de différents cyclones à savoir : Kerala, Andhra Pradesh, Orissa, Bengale occidental, Tamil Nadu et Gujarat. Mettez tout en œuvre pour connaître les conditions météorologiques de ces zones tous les jours. Assurez-vous d’avoir des informations précises si votre voyage est programmé entre avril et décembre.

Pour votre propre sécurité, évitez tout voyage solo. Restez en contact permanent avec les guides touristiques, les autochtones et le gouvernement indien à travers ses autorités. C’est l’unique moyen pour avoir une réponse fiable à vos inquiétudes ou pour vite signaler les pertes d’enfants.

Les risques liés aux déplacements en Inde

L’Inde est classée parmi les pays qui enregistrent le plus de morts par accident de circulation depuis des années. Elle est connue pour son taux de mortalité routière particulièrement élevé. L’état des routes s’avère catastrophique. Si certains conducteurs indiens connaissent très peu le code de la route, d’autres n’en savent absolument rien. Apprêtez-vous donc à circuler dans un environnement chaotique.

Par ailleurs, les visiteurs de l’Inde peuvent voyager à l’intérieur du pays grâce au transport ferroviaire. Attention toutefois, les cas de vols sont constatés chaque jour. Certaines lignes sont spécialement réputées dans le domaine. Il s’agit des axes Bénarès-Delhi, Delhi-Agra, Puri-Calcutta et Calcutta-Bénarès.

Les voyageurs s’exposent à des risques quand ils achètent des aliments ou boissons pendant le voyage à l’étranger. Certaines personnes mal intentionnées mettent toutes sortes de drogues dans la nourriture des passagers afin de pouvoir les dépouiller ou dévaliser. Pour pallier ces risques, prenez une voiture en location et veillez sur ce que vous mangez. N’acceptez rien de la main d’inconnu.

En tant qu’étranger, évitez de prendre des photos des Indiens. En raison de la situation conflictuelle entre l’Inde et le Pakistan, évitez de voyager dans le nord du pays. Abstenez-vous de toute visite dans l’État de Jammu et du Cachemire. Découvrir cette zone actuellement constitue un réel risque qui peut précipiter votre départ du territoire.

Les risques en Inde pour les femmes

En Inde, les cas d’agressions sexuelles sur les femmes ou enfants sont signalés presque au quotidien. Ainsi, les femmes européennes ou originaires de pays comme la France doivent éviter les voyage en solo. Une fois la nuit tombée, elles doivent éviter de fréquenter les lieux où se trouve un homme seul. Par conséquent, elles s’exposent à diverses formes de dangers quand elles se promènent seules dans des rues peu animées. Cette précaution reste applicable en zone rurale comme dans les grandes villes du pays.

Pour sa propre sécurité, toute personne de sexe féminin qui visite l’Inde est obligée de respecter certaines conditions. En effet, sur le plan vestimentaire, les femmes sont appelées à porter de longs habits afin de ne pas paraître trop sexy. Évitez également de porter des vêtements décolletés qui exposent vos épaules. Ils attirent les agresseurs.

Enfin, les voyageurs de sexe féminin qui visitent habituellement l’Inde savent qu’il vaut mieux éviter les embrouilles avec les ressortissants du pays. Leur relation avec les autochtones est caractérisée par la patience, la vigilance et la peur. Évitez les offrent sur place même si elles viennent de personnes qui travaillent dans les services publics. En raison de la fréquence des agressions, ces conseils s’avèrent indispensables à toute femme qui loge dans un hôtel.

Les risques sanitaires en Inde

Comme dans la plupart des pays du monde, l’Inde aussi a été ravagé par la pandémie de coronavirus. Par conséquence, le gouvernement indien a instauré certaines mesures de sécurité. Ainsi, les autorités en charge de la santé publique ont décrété le confinement des régions les plus affectées par la crise sanitaire du covid 19. Les touristes qui préparent un voyage en Inde doivent s’informer sur les récentes mesures de restrictions en vigueur dans le pays.

Depuis le mois de novembre 2021, l’Inde est redevenue accessible aux voyageurs qui disposent d’un visa touristique. Si les touristes peuvent obtenir ce type de visa en ligne, ils ne peuvent s’en servir que lors des 120 jours qui suivent son établissement. C’est un visa à entrée unique qui s’utilise pour les voyages programmés pour durer un mois au maximum.

En raison de la situation due au covid-19, les visas médicaux, touristiques et e-Visa (visas électroniques) ne sont plus acceptés par les autorités indiennes depuis le 06 octobre 2021. Si vous possédez un visa précorona, rapprochez-vous alors d’un consulat indien ou d’une ambassade du pays afin d’obtenir le nouveau visa.

Sachez par ailleurs que la présentation du résultat de votre test de dépistage PCR s’avère indispensable pour les passagers en provenance d’Europe. Bien évidemment, le test doit être négatif et réalisé pendant les 72H qui précédent le voyage. Une fois à l’aéroport international de Bombay, les étrangers subissent un nouveau test avant d’entrer en quarantaine. En cas de refus, les autorités obligent les voyageurs à prendre le départ et quitter leur territoire. Par contre, les passagers dont le test PCR s’avère positif bénéficient de soins médicaux sur place.

En dehors du coronavirus, les Indiens luttent quotidiennement contre les piqûres de moustiques et le virus Zika.

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire
Vivez les meilleures activités sportives à sensations fortes !

Nous faisons la promotion de notre centre sportif comme le meilleur moyen d’obtenir des émotions positives aux multiples bienfaits pour la santé. C’est bon pour votre cœur, vos os et votre esprit !